Revenir en haut Aller en bas


Partagez | 
 

 burning bridges ☾ quigg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
basic witches not wanted
avatar
id : Blainswort
owls : 5

occupation : technicien de cheminées magiques défaillantes en formation
mappa mundi : là où les paris sont gagnants
here since : 07/01/2019

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 2:19

quigg bardsley
{ nom, prénom } Bardsley, un patronyme insignifiant qui se tapit dans l’ombre d’autres noms prestigieux de la communauté magique, et pour cause: il puise son origine du côté moldu, non-maj.  S’il s’est déjà égaré dans les bouches de quelques sorciers londoniens, ce n’est clairement pas pour ses bonnes actions, mais son heureux propriétaire le sait, un jour, on le murmurera avec admiration. Quigg. Un drôle de prénom pour un drôle de garçon, qui se passe de commentaire ou, pire, de blagues douteuses. Compris? { surnom } Peut-on parler de surnoms si ceux-ci s’apparentent davantage à de faux noms? Si tel est le cas, il en a des tonnes, ce qui s’avère être d’une utilité indéniable à ses tours de passe-passe à la Arsène Lupin. Certains l’accablent d'espèces de volatiles peu flatteuses, d’autres  lui collent l’étiquette de bandit, ou encore brigand. Sa mère, quant à elle, se contente sobrement de l’affectueux sobriquet qu’est Quiggy { âge } Dégingandé comme s’il avait grandit trop vite, des avants-bras où se tracent des veines plus fermement, une barbe naissante peinant à se fournir et masquant un visage anguleux malgré des traits poupins à des moments, notre jeune coq sonne le glas de son adolescence tandis que pointent ses dix-huit printemps. Si tout en lui semble indiquer qu’il est en passe de devenir  un homme, le doute s’installe à la vue de ses yeux rieurs où l’enfant est toujours bien présent. { nationalité et origines } Tout ce qu’il y a de plus britannique, gallois, même, pour être précis. { sang } Fruit d’un mariage éphémère entre un père non-maj et une mère née-moldue, Quigg est ce que l’on appelle un sang-mêlé. Si davantage de sang moldu coule dans ses veines, c’est pourtant du côté sorcier qu’il s’est construit.  { occupation } Une scolarité chaotique et des résultats moyens tirant vers le médiocre poussèrent Quigg à devenir apprenti technicien de cheminées défaillantes, au département des transports magiques. Rien de bien fascinant. En vérité, dans l’ombre, le jeune homme s’adonne à de tout autres loisirs peu recommandables. C’est  un parieur, un flambeur, un arnaqueur hors catégorie. L’appât du gain est puissant, excitant, il aime l’adrénaline et la satisfaction que lui procure la vision de ses victimes suer à grosses gouttes lorsqu’elles misent leurs ultimes économies. Méfiez-vous, mesdames et messieurs, car derrière ce minois innocent se cache un adversaire de jeu redoutable dont l’unique but est de vous arracher jusqu’à la dernière plume. Amateur de tours de passe-passe, il n'aura fallu qu'un soupçon d'opportunisme agrémenté d'un mensonge cohérent pour se faire passer pour un des assistants du directeur du département de coopération magique internationale britannique déployé aux Etats-Unis afin de superviser le Tournoi des Trois Sorciers. { statut civil } Loin des mièvreries de tout type, le jeune homme a pourtant connu quelques  histoires sans y attacher quelconque intérêt. Il demeure célibataire et peu porté sur la chose, n’imaginant pas un avenir aux côtés d’une concubine, incompatible avec la vie tumultueuse à laquelle il se destine. Pourtant, les sentiments ne se calculent pas comme une pile de dragots et une certaine tête blonde risque de compromettre ses plans. { réputation } Bandit. Voleur. Brigand. A Londres, Bardsley est loin de faire l’unanimité. Nombreux sont ceux qui sont tombés dans ses filets, se laissant amadouer par ce charmant inconnu peu avare de sourires et de flatteries. Avant même de sentir l’entourloupe, la fripouille est déjà loin, ne laissant dans son sillage que l’amertume de son absence et la bourse vide. Fort heureusement pour lui, le bougre est astucieux et use de divers stratagèmes pour préserver son anonymat, mais il lui arrive d’être reconnu. Fraîchement débarqué sur le continent américain, il se réjouit de n’être qu’une ombre parmi la foule. Ici, il n’est personne, son terrain de jeu s’est agrandi et il compte en profiter pleinement. { baguette magique } D’une épaisseur moyenne et flexible, sa baguette est sculptée dans du bois de séquoia, fort recherché en raison de sa réputation à porter chance. En vérité, les baguettes en séquoia ont tendance à être naturellement attirées par des sorciers doués pour retomber sur leurs pieds et tirer avantage des catastrophes, en plus de faire les bons choix au bon moment. Elle contient en son cœur un fragment de  corne de jackalope et mesure vingt-cinq centimètres. { dons et capacités } Outre le fait d’être un arnaqueur né, le jeune homme ne présente aucune capacité ou don sortant de l’ordinaire. { patronus } La forme corporelle du patronus de Quigg est un crabe. Certains y voient ironiquement l’allégorie qu’une fois une poignée de pièces en main, il est pratiquement impossible qu’il s’en sépare. { épouvantard } Quoi de plus terrorisant pour l’avare que la banqueroute? La perspective de se retrouver sans le sou pétrifie Quigg à tel point que son épouvantard en a pris la forme. Il se verrait vêtu de haillons, amaigri, mendiant quelques mornilles aux badauds dans une ultime tentative de ressentir la joie de sentir le contact froid l’argent contre sa peau, renonçant à une once de fierté. Difficile d’imaginer scénario plus pitoyable. { amortentia } Une mélange de dragot fraîchement frappé, de pétrichor, de pain frais, ainsi qu’une dernière odeur difficile à déterminer. Le parfum de quelqu’un de familier. Une demoiselle? { signes distinctifs } La priorité d’un arnaqueur est, bien entendu, de passer inaperçu. Malgré cela, Quigg a du mal à se séparer d’une chevalière enchantée qu’il a l’habitude de porter à son annulaire droit. Une pacotille destinée à changer de couleur selon l’humeur de celui qui la porte. Un de ses premiers tours de passe à passe monté par ses soins alors qu’il était encore étudiant à Poudlard. Ce bijou a plus une valeur sentimentale qu’autre chose, après tout, c’est grâce à lui qu’il s’est découvert une passion grandissante pour le banditisme. { casier judiciaire } Contre toute attente, le casier du jeune sorcier est vierge. Aussi rusé qu’un renard, il ne s’est jamais laissé prendre la main dans le sac, et lorsqu’il joue gros, il s’arrange toujours pour le faire en compagnie de sorciers mouillant dans des affaires tellement glauques que ces derniers n’osent pas en référer aux autorités de peur qu’on s’intéresse à leur propre business. Ses combines n’ont pas de faille et il a la prétention de clamer que celui qui lui mettra le grappin dessus n’est pas encore né. { groupes } community
charmant - fourbe - perspicace - opportuniste - bout-en-train - matérialiste - téméraire - crâneur - désinvolte -  avare
révèle tous tes secrets
quel est ton avis sur la situation du monde magique actuel ? Il soupire, jette un regard à sa montre, l’air passablement agacé. Il était en retard, et ne ressentait pas particulièrement l’envie de répondre aux questions de ce journaliste de…de quel quotidien, déjà ? « Ce que je pense de la situation actuelle? Eh bien, que voulez-vous que je vous dise? Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, non? Je veux dire, rendons-nous à l’évidence, nous n’avons pas à nous plaindre de nos prédécesseurs.  Je n’ai pas connu la guerre, vous non plus. Nous sommes nés au bon endroit et au bon moment. Nous évoluons dans un climat plus que favorable. Les conflits internationaux ont tendance à disparaître, la vie suit son cours comme un long fleuve tranquille. Nous seuls sommes les propres acteurs de nos vies, nous n’avons plus de préoccupations majeures comme…je ne sais pas, anéantir les forces du Mal? Peut-être serait-il judicieux de profiter de ce climat prospère à la réalisation d'un avenir tangible plutôt qu’à ressasser inlassablement un noir passé. Tout le monde peut à nouveau dormir sur ses deux oreilles et si des attentats éclatent par parcimonie, il ne s’agit là que d’actes isolés de sorciers mal lunés. Les ennemis d’hier ne sont plus, recentrons nous sur le présent et l’avenir et soyons reconnaissants à nos aînés de nous avoir permis de le faire. Concernant les avancées technologiques et sociales, je suppose que je serai mort et enterré le jour où les prototypes gouvernementaux seront d’actualité. A vrai dire, je ne vois pas trop où ils veulent en venir. Le monde magique a toujours été caché des non-maj, pourquoi en serait-il autrement ? J’ai des origines moldues, et je doute que les non-maj soient prêts à apprendre qu’il existe un autre monde juste sous leurs yeux depuis des centaines d’années. Et puis, entre vous et moi, nous ne partageons même pas la même monnaie, quel serait l’utilité économique à nous mélanger à eux? Ce qu’ils ne savent pas ne peuvent pas leur faire de tort. Imaginez une seconde la psychose qui s'installerait s'ils découvraient notre existence. Nous serions à l'aube d'une nouvelle guerre, voilà ce que j'en dis! »
que penses-tu de l'organisation d'un tournoi après ce qui s'est passé la dernière fois ? Décidément, sacrément tenace ce journaliste. Il revint sur ses pas. « ll est vrai que la dernière édition du Tournoi des Trois Sorciers a été un élément déclencheur d’une catastrophe sans nom. Il serait idiot de ne pas le reconnaître. D’un autre côté, il serait tout aussi idiot de ne pas avoir conscience que nous ne pouvons pas réécrire l’Histoire. Je pense que de l’eau a coulé sous les ponts et comme je vous le disais tout à l’heure, laissons le passé là où il est. Le monde magique a retenu son souffle beaucoup trop longtemps, alors, respirons à nouveau et voyons ce Tournoi comme le tournant d’une nouvelle ère où chaque sorcier évoluera dans la paix. Ce championnat est l’occasion de faire de nouvelles rencontres, de nouvelles… affaires, voilà. Voyez-vous, je suis moi-même euh… commercial, et ces échanges internationaux me sont bénéfiques. D’ailleurs, si ça vous intéresse, j’ai en ma possession une potion révolutionnaire qui n’est pas encore sur le marché, vous êtes un véritable veinard, vous, approchez que je vous explique, mais, ça reste entre nous, capiche ? »
glace à l'ennemi
{ prénom/pseudo  } Ben/Blainswort { âge } 22 y.o. { pays, région } Belgique, contrée de la frite et de la tizz.    { présence } 4J/7J { avis, commentaire } J'ai tellement hâte.      { avatar } Nathan Niehaus { crédits } (c) hoodwink { type de perso } Inventé

_________________
- - what a skeletal wreck of man this is (c) siren charms


Dernière édition par Quigg Bardsley le Lun 14 Jan - 1:06, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basic witches not wanted
avatar
id : Blainswort
owls : 5

occupation : technicien de cheminées magiques défaillantes en formation
mappa mundi : là où les paris sont gagnants
here since : 07/01/2019

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 2:20

un titre par ici
LONDRES, ALLEE DES EMBRUMES, JUILLET 2018
L’accès du pub était tellement exigu qu’il passait presque inaperçu. Il fallait s’y prendre à deux reprises pour s’assurer que la porte d’entrée n’était pas une planche de bois abandonnée contre une façade crasseuse de l’Allée des Embrumes. L’intérieur n’était guère plus spacieux. S’il n’y avait pas eu quelques sorciers à l’allure plus glauque les uns des autres peuplant les lieux, on aurait pu croire que l’endroit était laissé à l’abandon. Il y régnait une saleté à en faire pâlir la plus hardie des ménagères et on aurait juré y voir quelques rats fureter le long des poutres soutenant par on ne sait quel miracle un plafond bas. Des restes de bougies éclairaient faiblement les tables bancales qu’on discernait difficilement dans la pénombre. Installés au fond de ce tableau peu accueillant, à l’écart, deux sorciers échangeaient à voix basses. Devant eux trônait un mystérieux colis grossièrement emballé entre deux verres d'Ogden's Old Firewhisky à peine entamés que le plus âgé des deux peinait à quitter des yeux. « Cent Gaillons. C’est ma dernière offre. » « Dans ce cas…» Le deuxième se leva dans un raclement de chaise qui attira des regards curieux. Il termina son verre d’une traite en grimaçant d’une main, et fit disparaitre de l’autre le paquet convoité par son interlocuteur au fond de sa poche. « J’imagine que quelqu’un d’autre sera prêt à y mettre le prix. C’est que je me suis donné du mal. » Aussi vite que le ballot eut quitté son champs de vision, le premier agrippa le second par un pan de sa cape. « Deux cents. » Un large sourire fendit son visage. « Vous voyez, quand vous voulez. Alors, affaire conclue? » Il tendit solennellement le bras par-dessus leurs verres. Le sorcier accepta sa poignée de main venant conclure le pacte d’une manière un peu raide. Ensuite, il fit glisser contre la surface abrupte de la table une bourse pleine à craquer dans un cliquetis qui fit frémir les narines du plus jeune. « Et maintenant, le paquet. » Ordonna-t-il, amer. Son interlocuteur s’exécuta. « Sur ce, c’était un plaisir de faire affaire avec vous, cher monsieur. Si vous voulez bien m’excuser, mes services sont attendus autre part. » Dans une révérence gracieuse, il gagna la sortie en quelques enjambées à peine, mais l’autre ne l’écoutait déjà plus. Les mains tremblantes, il s’attela à la tâche d’ouvrir son butin avec toutes les précautions du monde, jusqu’à ce que… « Mais que… ? » Un craquement sonore retentit, suivit d’une volute de fumée dense en provenance de l’objet de ses convoitises. Lorsque le nuage se dissipa et qu’il eu terminé de cracher ses poumons, ses yeux se posèrent sur une…patacitrouille. Loin de là, Quigg Bardsley fit danser un Gallion entre son index et son majeur, le cœur léger. La journée commençait on ne peut mieux.
CARDIFF, DECEMBRE 2010
Une bourrasque de vent fit claquer la porte, ne manquant pas de faire trembler les murs aussi épais qu’un bout de carton du minuscule appartement. Elle jura, resta immobile, tendant et l’oreille en retenant son souffle. Au bout de quelques minutes, un ronflement sonore lui provint de la pièce d’à côté. Les secondes, qui semblaient s’être suspendues, recommencèrent à s’égrener au même moment où elle poussa un soupir de soulagement. Le clappement n’avait pas suffit à tirer Mrs. Finster des bras de Morphée, ce qui relevait d’un véritable exploit. En effet, la vieille concierge avait le sommeil léger, un simple crissement de plancher suffisait à la tirer hors du lit. C’était probablement une des raisons pour lesquelles on lui avait laissé occuper ses fonctions de gérante de l’immeuble alors qu’elle avait depuis  longtemps dépassé l’âge de la retraite. Ou de la momification, au choix. Sans plus de cérémonie, elle quitta son trench coat, puis son chapeau, tous deux clairsemés de flocons immaculés. Elle profita de son passage devant le vieux miroir aussi moucheté que craquelé du hall d’entrée pour remettre un peu d’ordre dans les ondulations de ses boucles malmenées par les bourrasques hivernales. « Lydia ? » Elle leva les yeux au ciel en réprimandant un sourire. Que s’était-elle imaginé? Il était évident que le métabolisme de la vieille Fintser n’allait pas la laisser tranquille, même la veille de Noël. Elle inspira profondément, prête à affronter les reproches de la concierge. « Lydia, est-ce vous? » S’impatienta l’acariâtre bonne femme. « Oui, c’est moi. J’arrive dans une seconde. » Répondit la voix lointaine de la jeune femme. « J’arrive dans une seconde » Imita sans vergogne la voix chevrotante de la vieille dame, arrachant un nouveau sourire pincé à Lydia. « Il serait peut-être temps, oui. Avez-vous vu l’heure? Vous faites une fois de plus preuve de votre désinvolture insolente! Ce n’est clairement pas en travaillant jusqu’à des heures aussi tardives que vous parviendrez à éduquer votre fils comme il se doit, croyez-moi! Votre mode de vie […] » « Je vous offre une tasse de thé ? Il fait un froid de canard dehors. » Coupa la jeune mère, faisant fi des reproches de la concierge. « Est-ce que vous m’écoutez au moins quand je vous parle? Ce qu’il vous faut, ma chère, c’est un homme. Quelqu’un qui saura prendre soin de vous et du petit. A son âge, il a besoin d’une figure d’autorité. C’est bien connu, je l’ai lu dans… » « C’est gentil à vous de vous préoccuper de ma vie sentimentale Mrs. Finster, mais je vous assure que Quigg et moi sommes très bien tous les deux. Là-dessus, je vous souhaite un excellent réveillon. » Elle aida la vieille dame à remettre son manteau en écoutant d’une oreille distraite ses conseils malvenus tout en l'escortant jusqu’à la porte d’entrée. « Et puis je ne vous ai pas tout… » « Oui, oui c’est cela, je vous fait la promesse que c’était la dernière fois que je vous demande un tel service. Bonne nuit, Mrs. Finster. » La porte que Lydia refermait petit à petit tout en formulant des excuses qui n’en étaient pas vraiment vint à buter contre une canne. « Il arrive des…des choses étranges lorsque Quigg est dans les parages. » Elle arqua un sourcil. « Que voulez-vous dire ? » Finster prit un air grave. «  Tout à l’heure, par exemple, j’étais certaine d’avoir posé mes lunettes sur le buffet. Or, elles se sont mystérieusement retrouvées sur le rebord du lavabo. Pire encore, le rôti qui mijotait dans le four a quant à lui tout bonnement disparu. Comme par magie » Lydia pouffa. « Enfin, Mrs. Finster, votre raisonnement est parfaitement saugrenu. Vous avez sans doute dû oublier où vous aviez posé vos lunettes, tout comme vous aviez tellement imaginé ce rôti que vous étiez persuadée de l’avoir préparé. Et puis, nous savons toutes les deux que la magie n’existe pas. Sinon, pourquoi me tuerais-je à faire des heures supplémentaires pour vous payer le loyer? Allez donc vous reposer Mrs. Finster. Bonne nuit. » Et la porte se referma définitivement au nez de la concierge.« J’te jure que j’y suis pour rien M’man. Elle déraille la vioc’. J’ai même plus touché à ta baguette depuis que tu me l’as interdit! » En pivotant sur elle-même, Lydia tomba nez à nez avec un garçonnet d’une dizaine d’année à peu près. Les mains sur les hanches, elle toisa le petit Quigg avec un demi-sourire. « Puis-je savoir ce qu’un petit garçon fait encore debout à cette heure tardive? » Il se gratta le sommet du crâne d’un air embêté. « C’est le réveillon de Noël ? » Osa-t-il d’une petite voix. Lydia s’agenouilla en lui ébouriffant son épaisse tignasse brune. « Oui. Tu as raison. Je suppose qu’on peut faire une exception dans ce cas, mon petit sorcier. » Le faciès rondouillard de l’enfant s’illumina. « Alors, je suis un sorcier ? » « Mrs. Finster semble en être convaincue en tous les cas. » « Mon père en était un aussi ? » La mine de la jeune femme s’assombrit, dénotant avec les yeux brillants d’espoir de sa progéniture. « Quiggy… Nous avons déjà eu cette conversation. Tu sais bien que non. » « Est-ce que je le verrais un jour ? » Lydia se pinça les lèvres. La blessure de son divorce restait douloureuse, même après toutes ces années. Elle avait réussi à protéger Quigg de l’absence de figure paternelle jusqu’à récemment, où les questions sur son géniteur se faisaient de plus en plus insistantes. Peut-être qu’un jour, elle trouverait la force de lui avouer qu’il les avait abandonné à l’instant où il avait appris qu’elle était une sorcière. Peut-être qu’un jour, elle trouverait la force de lui avouer que toutes les différences n’étaient pas prêtes à être acceptées. Perdue dans ses pensées, Quigg la ramena brutalement à la réalité. « Dis, M’man, si mon père était pas un sorcier, je pourrais quand même aller  à Poudlard ? » Elle éclata d’un rire légèrement forcé. « Bien sûr, voyons ! Tu y seras plus vite que ce que tu ne l’imagines. » Un second pincement au cœur lui fit soudainement réaliser que son fils grandissait et que, bientôt, lui aussi foulerait de ses pieds les pavés de l’antique château qu’était Poudlard. « Dis, tu me racontes encore comment c’est, Poudlard ? » Elle se releva. « Bon d’accord, mais sache que tu as de la chance que c’est le réveillon, petit gnome. Avant ça, que dirais-tu d’une bonne tasse de lait chaud ? »
POUDLARD, MAI 2016
Une brise australe ravissait les étudiants du célèbre pensionnat pour jeunes sorciers, Poudlard. Le soleil brillait haut dans un ciel inhabituellement bleu et dégagé pour un printemps britannique. Enthousiasmés par la clémence des températures, les élèves s’étaient empressés de gagner le lac noir à grandes enjambées en quête d’une après-midi de farniente, sans doute la dernière avant l’affolement général provoqué par les tristement attendus examens de fin d’année. Leurs uniformes retroussés jusqu’aux genoux, les pieds dans l’eau, avachis au milieu de quelques bouquins uniquement posés là dans le but de se donner bonne conscience, Quigg et son camarade Charles se mêlaient à la masse en bavassant gaiement.   « Ne me fais pas croire que tu n’es pas un minimum anxieux, je ne te croirais pas. Les A.S.P.I.C. détermineront nos futures carrières, rien que ça! Alors Bardsley, tu les sens, les sueurs froides? » Le jeune Gryffondor lâcha un bâillement significatif en se laissant tomber en croix dans l’herbe tiède.« Pourquoi le serais-je? Tu m’as refilé tes notes de l’année, et t’es plutôt doué, non? Puis, je me débrouille pas mal en métamorphose. » Il terminait à peine sa phrase qu’un toussotement de Charles lui fit ouvrir un œil. A travers les verres fumés de sa paire de lunettes, la silhouette du Professeur McGonagall se dessinait nettement au-dessus de lui. « Malheureusement, Mr. Bardsley, je tiens à vous signaler que vos prouesses en Métamorphose ne seront pas les seules évaluées lors de vos A.S.P.I.C. » « Bonjour, Professeur. Que nous vaut l’honneur de votre visite? Il fait un temps charmant, vous ne trouvez pas? » Répliqua le damoiseau, évitant soigneusement la remarque de la doyenne des lions. Les traits de l’enseignante se pincèrent et ses joues s’empourprèrent légèrement, signe que l’insolence doublée de la désinvolture de son élève l’avaient passablement agacée. Elle se fit plus sèche. « Bien que le climat tend à un certain relâchement, les raisons de ma présence ne sont nullement récréatives. A vrai dire, j’aimerai que vous passiez à mon bureau, une fois que vous aurez terminé votre séance de révision avec Mr. Archer – car c’est bien de cela dont-il s’agit, n’est-ce pas? » « Votre perspicacité est re-mar-qua-ble! » « Je vous remercie, Mr. Bardlsey. Comme je le disais, j’aimerai m’entretenir avec vous à propos d’une sombre histoire de trafic de freesbee à dents qui ont déjà envoyé quatre premières années à l’infirmerie. » « Bien entendu. Malgré mon emploi du temps extrêmement chargé – vous savez, les A.S.P.I.C, tout ça – je me ferai une joie de vous aider à coincer la crapule à l’origine de ce massacre, Professeur. »   « Je n’en doute pas une seconde, Mr. Bardlsey. » Asséna la directrice avec une ironie cinglante.   « Dix-sept heures trente. Je vous attends de pied ferme. » Conclut-elle en s’éloignant. Une fois qu’elle fut hors de portée de vue, Charles siffla. « T’es complètement malade. Des freesbee à dents, sérieusement? Ce n’est vraiment pas le moment de se mettre le corps professoral à dos. » Il haussa les épaules. « Je pensais que tu commencerais à me cerner un minimum après autant d’années. J’ai toujours un plan B. Et le dernier en date s’appelle Felix Felicis. » Les yeux de Charles s’arrondirent telles deux patacitrouilles.   « Tu es encore plus frappé que ce que je ne l’imaginais. Tu as autant de chance de berner un professeur avec cette potion que moi de devenir baryton dans le chœur de grenouilles. J’espère que tu ne comptais pas t’en servir pour les examens. » « Bon, bon, si tu le dis… » Il fit mine de réfléchir. «  Peut-être que je pourrais en tirer un bon prix? Tout le monde est prêt à tout pour avoir de bonnes notes. »   « Tu me désespères, parfois. » « Tu devrais me porter en haute estime, je contribue à … comment tu dis, déjà ? Ah oui, à la détermination des futures carrières de mes chers et tendres camarades. » Charles leva les yeux au ciel. « Je vous présente mes excuses, à vous et à votre infinie bonté Mr. Bardsley […] » Tandis que son condisciple ironisait la situation, Quigg ne l’écoutait plus. Par-dessus l’épaule de Charles, ses prunelles s’étaient accrochées à une tête blonde entourée d’un groupe de filles occupées à barboter. « Quigg, tu m’écoutes ? » Charles se retourna en direction de la demoiselle. « Notre petit Quiggy ne serait-il pas en train de mater, par hasard ? » Le damoiseau ajusta ses lunettes de Soleil. « Absolument pas. Je ne sais même pas qui c’est. » Il mentait à la perfection. Bien sûr, il se souvenait précisément des boucles blondes et du sourire ravageur de… « Luce ». Si il n’était guère un adepte convaincu du destin, il lui fallait admettre que le hasard était parfois le bienvenu, comme il l’avait été le soir où il avait fait la rencontre de la Poufsouffle à une de ces fêtes clandestines. « Luce Yaxley. » Son sang ne fit qu’un tour. « Qu’est-ce que tu as dis ? » « Son nom, c’est Luce Yaxley. » « Yaxley, comme… ? » « Comme X. Yaxley, oui. C’est son frère. » « Intéressant. » Le damoiseau se caressa lentement le menton d’un air songeur. Ainsi donc, la jolie Luce était parente à cette plaie de Yaxley. Pire encore, elle était sa sœur. Voilà qui était pour le moins fâcheux, d’autant plus que ses aïeux ne brillaient pas par leurs bonnes actions au sein de la communauté magique. Son faciès s’assombrit l’espace d’une seconde qui n’échappa pas à son interlocuteur. « Qu’est-ce que tu as encore en tête Bardsley ? » « Si je te le disais, ce ne serait pas drôle. Bon. » Il se releva paresseusement, puis étira ses membres engourdis. « Je crois que McGonagall attend impatiemment des explications. Souhaite-moi bonne chance ! »
MINISTERE DE LA MAGIE, AOÛT 2018
OCEAN ATLANTIQUE, AOÛT 2018

_________________
- - what a skeletal wreck of man this is (c) siren charms


Dernière édition par Quigg Bardsley le Ven 18 Jan - 18:14, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lose your soul
avatar
id : Lestracher
owls : 60

occupation : Magizoologiste.
here since : 04/01/2019

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 2:49

Bowdel que tu es beau
Content que tu aies craqué et ramené la smala !

Hâte de lire cette adaptation de Quiggy
LOVE

Spèce de sexy pince !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basic witches not wanted
avatar
owls : 7

here since : 07/01/2019

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 7:12

je pose ma patte là, oklm.  
tu voulais me rattraper, mais voilà que tu me dépasse. chenapan.
teybo.
jotem.

_________________
elle n'est pas parfaite

et tu tomberas sur le bitume mais tu pendras l'habitude. tu y laisseras quelques plumes et c'est la vie. elle fera des promesses qu'elle ne tiendra pas. elle fera des prouesse aussi quelque fois.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smells like teen spirit
avatar
id : tussanus postea
owls : 51

occupation : activist, ecolo club's speaker
here since : 06/01/2019

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 9:14

j'aime tellement le début de ta fiche, cet arnaqueur mais mondieu, jpp. luce, t'as du travail à faire pour lui montrer la voie de la rédemption sérieux.
bienvenue ici hâte de te voir en jeu, il faut qu'on se trouve des liens de fous sérieux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annoying step-brother
avatar
id : moe, l'unstaffiable
owls : 214

occupation : newly promoted to captain of obliviation
here since : 31/10/2018

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 13:21

je plussoie, ce début de fine est ravageur, je suis grave fan
en plus niehaus, ma vie, tellement beau
hâte de voir vos frasques, luce et toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
smells like teen spirit
avatar
id : DD
owls : 437

occupation : 7eme année, ThunderBird, Cursus défense et Club de Duel. Occasionnellement au club de Débat
here since : 27/09/2018

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 15:30

Je ne connaissais pas l'avatar, what is new, mais il colle tellement au perso, je ???

Technicien de cheminées magiques défaillantes, cette couverture ça fait l'effet des faux contrôleurs EDF qui viennent "vérifier" ton compteur jpp

Est-ce qu'il passera par le casino ou les tripots des Stru ?

Hâte de vous lire avec Luce !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basic witches not wanted
avatar
id : Blainswort
owls : 5

occupation : technicien de cheminées magiques défaillantes en formation
mappa mundi : là où les paris sont gagnants
here since : 07/01/2019

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mar 8 Jan - 23:24

Gaagii Tu es el diablo ! Tu savais que j'allais craquer, mécréant! Mais marci jot1em toi, faut qu'on trouve un lien maggle

Luce On se suit, on se suit traaaacaaaaasse     ! Toi aussi teybell jotem too.

Jolene Ce prénom ! C'est plutôt Quiggy qui va avoir du boulot pour la corrompre, la petite ! Merci beaucoup ! Très chaud pour un lien, ma boîte à MP reste grande ouverte si t'as une idée qui te trotte.

Praneet Merci beaucoup, toi! Avan est fucking perfect en Patil, j'adore trop, choix de fifou.

Brygida Ah ben figure toi que moi non plus, je suis tombé dessus par hasard et je suis tombé in love   ! Mais HAHAHAH c'est un peu ça le concept de technicien de cheminées défaillantes en fait.   Et naturellement, un petit passage au casino me semble inévitable!       #moneymoneymoney

_________________
- - what a skeletal wreck of man this is (c) siren charms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smells like teen spirit
avatar
id : IMPÉRATRICE NEPTUNE (lola).
owls : 508

occupation : élève d'ilvermorny, petit prince à la tête trop remplie et aux ambitions trop grandes.
mappa mundi : au manoir familial, à l'école, ou plus loin, dans les bois, perdu entre les arbres.
here since : 27/09/2018

nightcalls
in your pockets: trop d'argent, sa baguette, de la poudre d'obscurité instantanée.
relations:

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Jeu 10 Jan - 10:21

BB NATHAN
TA PLUME
UN GRYFFONDOR
LE METIER JSUIS TROP FAN


JE
SUIS
SHOOK

épousons nous

for real, je vais foncer te voir avec mon dc, entre petits magouilleurs on a plein de choses à s'dire

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rider on the storm
avatar
owls : 33

occupation : harbinger of death.
here since : 06/11/2018

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Dim 13 Jan - 6:12

honnêtement je stan
ce pseudo : bomb
ce perso : bomb
hotel : trivago

we still be making dem jokes in 2019 gurl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lose your soul
avatar
owls : 241
©Almilozee
occupation : unspeakable.
here since : 25/10/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Dim 13 Jan - 20:13

euh franchement ???? giga cool quigg, j'adore les idées derrière et tout ?? super bien trouvé !!
faudra que je réfléchisse à ce qu'on pourra trouver, mais je viendrais te voir pour un lien probablement avec un de mes comptes
bon courage pour la suite de la fiche en tout cas, on dirait que tu as bientôt fini (?) et bienvenuuue

_________________
- - he wore his hatred like a cruel second skin. MS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
basic witches not wanted
avatar
id : Blainswort
owls : 5

occupation : technicien de cheminées magiques défaillantes en formation
mappa mundi : là où les paris sont gagnants
here since : 07/01/2019

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Lun 14 Jan - 3:07

MAAAAH QUE VOIS-JE? Quel accueil, vous me flattez, vraiment je sais plus où me mettre moi maintenant j'suis timide    ! Trop d'amûr, mille mercis, j'ai hâte qu'on se trouve des liens de fifou!    

Hadrian Merci à toi!   ! Pour le mariage va falloir s'arranger avec Luce, je sais pas si elle accepte une quelconque polygamie mais y'a toujours moyen de sarranger héhé  ! owi owi des liens de feu de dieu, j'ai hâte de voir ce qu'on va pouvoir dénicher, allons corrom… conquérir le monde  

Darcy Tu m'as donné envie de chocolat Il faut croire que 2019 commence bien dans ce cas, merci, merci, camarade        

Azrael Merciiiii ! Je me pencherai sur tout ça une fois validé, mais il y a toujours moyen de trouver un lien qui gère   ! J'ai hâte mwahaha.  Et oui, ça avance, ça avance, la fin approche et à moi les dragots tout chauds.

_________________
- - what a skeletal wreck of man this is (c) siren charms
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
run for your life
avatar
id : tia.
owls : 97

occupation : part-time student and full-time badass. champion.
mappa mundi : ilvermorny.
here since : 25/10/2018

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   Mer 16 Jan - 21:16

bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: burning bridges ☾ quigg   

Revenir en haut Aller en bas
 
burning bridges ☾ quigg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Burning Heads
» Lackey Mercedes - Brightly burning - Les hérauts de Valdemar
» Match Loser / Burning Heads UniTeD VS Equality For All
» Lozane's Burning X
» LÔZANE'S BURNING VII - 13.01.2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
t h v n d e r :: ● fit the box, fit the mold ● :: the sorting ceremony-
Sauter vers: