Revenir en haut Aller en bas

nous attendons les futurs champions de mahoutokoro et de hogwarts, il nous faut donc au minimum trois étudiants entre 16 et 18 ans de chaque école, n'hésitez donc pas !! nous offrons même 600 extra life points (soit le prix d'un double-compte) pour tous ceux qui se lanceraient!
pour rappel, les délégations ne sont pas encore arrivées au château d'ilvermorny ! elles sont attendues pour la mi-octobre et nous ne sommes qu'au début du mois en jeu ! faites donc attention dans vos RP, mais il n'est pas improbable que certains sorciers, notamment ceux qui feraient partie de communauté de soutien, aient décidé de suivre une année à ilvermorny et soient donc arrivé en avance.

Partagez | 
 

 family matter (tayo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
smells like teen spirit
avatar
id : thestral // elif;
owls : 214

occupation : student, 5th year - nature cursus ;
mappa mundi : either ilvermorny, san francisco, or the depths of her own mind ;
here since : 28/09/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: family matter (tayo)   Mar 30 Oct - 19:25


--- family matter
ilvermorny, cafeteria, 30 septembre 2018


tw homophobie, y a une insulte que j'ai censurée mais on la devine quand même donc j'préviens

Milles herbes et champignons magiques posé sur la table, qu'elle lit tout en mangeant : évaluation dans quelques jours, elle en profite pour réviser. La botanique la passionne - une des matières dans lesquelles elle excelle. Peut-être qu'elle pourrait en faire son métier, qui sait ? Non, elle préfère les potions. Ou encore le soin au créature magique - et si elle se consacrait à l'élevage d'hippogriffes ? De chevaux ailés ? ... D'acromentules ? Non, elle se ferait dévorée. Les acromentules sont beaucoup trop agressives - et impossibles à domestiquer, en plus. Elle se ferait croquer.
Un soupir las s'échappe de ses lèvres alors qu'elle termine son repas - dans ses oreilles, les conversations des tables environnantes. Quelques regards qui sont glissés sur elle, par la table de derrière - mais elle ne les remarque pas. Et même si elle les avait vu, elle aurait ignoré - elle est particulièrement calme, aujourd'hui.

Repas terminé - elle se lève, attrape son plateau d'une main. Le livre de l'autre. S'apprête à se lever - réunit ses dernières affaires, jusqu'à ce que les voix derrière lui parviennent. Fischers..........familles de barges.....Izar...perché.......tayo...bizarre.....

A bunch of faggxts.


Sang qui fait qu'un tour. Bondissement. Tornade rousse qui fait volte-face, assène son poing sur la table avec une violence telle qu'un verre se renverse. Coule sur une fille qui pousse un cri de protestation - mais ce n'est pas elle qui l'intéresse.
Son regard se plante dans celui du garçon d'en face - sourire narquois, bien que surpris de la réaction. « Say it again to my face. » Défi. Ordre. Il reste silencieux - la toise avec cet affreux sourire qu'elle déteste. Ce n'est pas la première fois. « If you don't repeat what you just said, Baker, I swear imma make you vomit it. » Menace qui fait ricaner quelques élèves à la table. Mais elle se fiche d'eux.

Le silence de l'interlocuteur la fait bouillir. Et il sourit, au point qu'il en dévoile ses dents - c'est trop. D'un bond, elle grimpe sur la table, la traverse, le toise de haut. Ses mains se resserrent autour de son manuel de botanique qu'elle tient dans la main - elle lui saute dessus, le fait tomber. « SAY IT AGAIN ! » Coup asséné sur l'épaule du garçon, avec son manuel de botanique - plus frustré que violent, mais douloureux tout de même. Rumeur soudaine dans la foule. Elle l'a frappé ! T'as vu ça ? Quelle furie ! La colère l'emporte sur la lucidité - l'enferme à double-tour dans un coin de son esprit. Elle voit Rouge, partout.

Main qui glisse dans la poche, se referme sur la présence rassurante de la baguette. Magie qui démanche - sortilège sur le point de sortir. Livre serré contre elle de l'autre main, avec colère.

Yeux qui brûlent.
Poings qui tremblent.

_________________
(( theme ))


--- feel it
as the wind strokes my skin I am moved by the chill, hear the winter bird sing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
annoying step-brother
avatar
id : meanieminymo (mo)
owls : 804

occupation : minds his own business overall, but can be a real pain in the ass if provoked
mappa mundi : in the middle of some shitstorm
here since : 26/09/2018

MessageSujet: Re: family matter (tayo)   Sam 3 Nov - 12:21

family matter

le réfectoire est toujours bondé. chose que tayo ne peut pas concevoir. avec le choix de manger autre part, il ne voit pas pourquoi il prendrait son repas dans un brouhahas total, entrecoupé de rires inspides, de moqueries sordides qui ne manquent pas de lui faire rouler des yeux. l’objectif risible de ces imbéciles à vouloir rabaisser tout le monde pour se sentir supérieur lui fait toujours ressentir un mélange d’inimitié et de pitié. ce mélange de personnalités exécrables l’insupporte et fait de lui l’adolescent insociable qu’on lui reproche toujours d’être. c’est vers une heure tardive qu’il fait irruption dans les lieux, n’ayant qu’une demi-heure avant la reprise des cours pour trouver un endroit tranquille où grignoter un maigre déjeuner. doté d’un appétit changeant au gré des périodes capricieuses, sacrifié sur l’autel du lunatisme alimentaire. parfois, il se passerait bien de se nourrir tout court, mais il se force toujours en se rendant compte à quel point ce serait égoïste s’il s’en rendait malade. l’éventuelle inquiétude de ses parents constitue toujours un frein réel pour l’empêcher de se faire du mal. il n’aurait pas passé plus de cinq minutes au réfectoire si ce n’était la soudaine agitation dans les rangs des élèves, les murmures grandissants et les billes rivées exclusivement vers une partie de la grande pièce. sa curiosité ne portant généralement pas sur ce genre d’affaires avilissantes, il ferait sans doute mieux de s’occuper de son but en venant d’ici sans y prêter attention, mais son instinct lui dicte de vérifier ce que c’est quand même.

she’s really weird. just like her brothers. ; that’s what you get from having two dads : violent kids. ; the only girl in their family, she turned out like a boy. plus de doute sur l’identité de la personne qui se donne en spectacle. pas de confusion, seulement de l’appréhension alors qu’il couvre la distance qui le sépare d’une charlotte emparée par ses émotions. les remarques ne l’atteignent pas. elles ne le font jamais. mais il est plus que conscient de l’impact qu’elles peuvent avoir sur elle. ça n’a jamais été facile pour aucun d’eux. enfants fischer maudits, réunis pour un soupçon de bonheur teinté du malheur futile d’existences fragiles. il arrive à temps, avant l’irréparable. sa jeune sœur qui serre quelque chose dont sa poche, son opposant qui observe celle qu’il pense être une furie. a-t-il peur ? a-t-il mal ? des considérations que tayo n’a pas, des questions qu’il ne se pose même pas. lui pose une main rassurant sur l’épaule de charlotte, qui se prolonge vers le même bras qui s’apprête à sortir sa baguette magique. let’s go. he’s not worth your time. il ne lui jette même pas d’autre coup d’œil. il ne cherche même pas à savoir ce qui s’est réellement passé, si la puînée est fautive ou si elle n’est que victime des agissements de ces pseudo-camarades. il connaît lottie, il sait qui elle est. et il sait qu’elle n’en serait jamais arrivé là si elle n’était pas provoquée. il glisse sa main vers son avant-bras, appuie juste assez dessus pour communiquer son soutien silencieux et réitère la même suggestion. let’s go, sis. 

_________________

--- darling
i've been having dark dreams, they come on to haunt me, i can't seem to let them go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smells like teen spirit
avatar
id : thestral // elif;
owls : 214

occupation : student, 5th year - nature cursus ;
mappa mundi : either ilvermorny, san francisco, or the depths of her own mind ;
here since : 28/09/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: family matter (tayo)   Mer 7 Nov - 23:56


--- family matter
ilvermorny, cafeteria, 30 septembre 2018



Les yeux verts qui lancent des éclairs d'émeraude - la main qui cherche la baguette. Elle va le lui faire craquer, son insulte. Encore et encore. Jusqu'à ce qu'il en oublie le sens. Elle est prête à le faire, la gamine. Elle sait pas d'où elle tire cette rage soudaine - cette envie de lui faire regretter. Mais la colère lui fait bondir l'estomac, son coeur bat si fort qu'il pourrait fissurer sa cage thoracique.
Groupe qui se forme autour d'eux - murmures, regards fixés sur elle comme si elle était une bête de foire. Oh, elle sait ce qu'ils pensent. Elle l'entend tous les jours - le lit dans les regards de certains. Fait semblant de ne rien remarquer, sourit - c'est ce que ses frères lui disent de faire. Ils sont bien placés pour le savoir. Mais c'est trop dur - elle sait pas intérioriser, elle.

Elle finit toujours par exploser, comme un gigantesque ballon de baudruche.
Elle éclate, dans un bruit sourd - ravage tout sur son passage sans aucun contrôle.

Enragée, qu'on dit. Fleur de peau, qu'elle corrige.

Contact soudain sur l'épaule - pressure familière, légère. Let’s go. He’s not worth your time. Nouvelle flamme dans le regard - mâchoire contractée, qui fait danser les tâches de rousseur comme des balles brunes prêtes à trouer la peau de Baker sous elle, à réduire son affreux sourire satisfait en charpie. « I'm not finished. » qu'elle marmonne entre ses dents serrées. Pas fini. C'est trop facile, ils s'en sortent toujours. C'est pas juste, Tayo. Tu sais, pas vrai ? Let’s go, sis. Nouvelle fois - nouvelle pression. Souffle coléreux qui s'échappe de ses lippes comme un sortilège malfaisant - elle se redresse d'un geste brusque, ramasse son livre.

Puis redresse Baker d'un bras, par le col - avec la force de la colère, sûrement. Yeux plissés, dents qui grincent. « Next time, I'll end you. » Menace qu'elle est prête à mener à exécution - peut-être qu'il le sent, car il ne dit rien. Mais son sourire qui lui donne envie de lui éclater la tête par terre, lui, ne quitte pas son visage. Elle le relâche brutalement, glisse son livre dans son sac - ramasse son plateau et suit Tayo. Elle ne dit rien jusqu'à ce qu'ils s'éloignent du groupe.
Dans un claquement agacé, elle range le plateau. Fixe le mur en face d'elle. « He started it. » La voix flanche un peu - elle s'en veut d'avoir cédé aussi brutalement. Mais ça avait été plus fort qu'elle. C'était juste - sorti malgré elle. Aucun contrôle sur le corps, ni les mots - comme si la Rage avait parlé pour elle. « He did. » Qu'elle répète, alors qu'elle tourne toujours le dos à son frère. Elle veut pas voir son regard. Il est trop gentil. Il devrait lui mettre un claque, elle le mérite. Elle aurait pas du réagir comme ça - ça pourrait attirer des ennui à papas. Elle est stupide. « I felt like I coud have- » Killed him. Yeux qui se ferme avec force - serre les poings jusqu'à s'en faire craquer les os.

Colère qui brûle, sanglot qui s'échappe de sa gorge.
Et les derniers vestiges de sa colère qui s'abattent sur les rivages de ses yeux humides.

_________________
(( theme ))


--- feel it
as the wind strokes my skin I am moved by the chill, hear the winter bird sing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: family matter (tayo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
family matter (tayo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Animation Family
» Frasier Family Barn
» NASCAR the family channel
» Family Complex
» Site Sylvanian Family

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
t h v n d e r :: ● ilvermorny ● :: indoors-
Sauter vers: