Revenir en haut Aller en bas

nous attendons les futurs champions de mahoutokoro et de hogwarts, il nous faut donc au minimum trois étudiants entre 16 et 18 ans de chaque école, n'hésitez donc pas !! nous offrons même 600 extra life points (soit le prix d'un double-compte) pour tous ceux qui se lanceraient!
pour rappel, les délégations ne sont pas encore arrivées au château d'ilvermorny ! elles sont attendues pour la mi-octobre et nous ne sommes qu'au début du mois en jeu ! faites donc attention dans vos RP, mais il n'est pas improbable que certains sorciers, notamment ceux qui feraient partie de communauté de soutien, aient décidé de suivre une année à ilvermorny et soient donc arrivé en avance.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ultra-violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
basic witches not wanted
avatar
owls : 227

here since : 21/10/2018

MessageSujet: ultra-violence   Jeu 25 Oct - 20:19

Famille Nott
Tout d'abord, un grand merci d'avoir cliqué.
L'avatar & le pseudo: j'aime beaucoup lucky ou les autres, mais au final, c'est assez libre, je me réserve quand même un petit droit de veto. Pareil pour Claire.
quant aux pseudos, ils sont négociables , mais j'aime les pseudo quelque peu originaux. Donc éclatez-vous
Les liens : bien entendu, ils ne sont pas négociables. Il faut savoir que ce lien aurait obligatoirement des liens avec les proches de Céleste et le reste de sa famille.
Fréquence de connexion et rp : je ne demanderais pas plus que ce qu'est demandé dans le règlement du forum.  J'aime aussi la qualité à la quantité. Je n'ai pas la plus belle écriture du monde, mais cela ne m'empêche pas d'apprécier les jolies plumes. Pour les fautes, je ne chipoterais pas, j'en fais-moi aussi. ( tout plein vous serez servis lol)
Je pense que tout a été dit bien entendu, si vous souhaitez des informations complémentaires n'hésitez pas.
Et si jamais, tu prends mes petits liens jte donne le monde sur un plateau wsh. en vrai chai pas si c'est possible mais j'essayerais de faire une dinguerie quand mm.
lien 1libre
Les yeux rongés par le mépris. C'est ce regard qu'elle connaît par cœur. Celui qui l'a accompagné pendant toute sa scolarité. Au début, Céleste n'avait aucune idée de ce qu'elle avait pu commettre pour mériter autant de haine de sa part. Pourquoi il s'évertuait à la faire souffrir, la malmener de plus en plus, jusqu'à la faire craquer ? Elle, qui à l'époque, n'était qu'une fragile petite chose. Seulement, ces rixes plus violentes les unes que les autres laissèrent à la jeune Rosier, une folle envie de vengeance. Et la petite chose fragile se changea doucement en ouragan, dévastant tout sur son passage, y compris lui.

Elle ne le sait pas encore mais, le simple fait de lui tenir tête fut le début de la fin. Selon lui, elle n'était personne. Une simple erreur de la nature. Mais l'erreur en question n'avait plus peur à présent. Et cette simple constatation lui glacer le sang. Il voulait salir sa perfection. Il voulait la blesser dans son être. Il voulait tout simplement passer ses doigts autour de son délicat cou trop pale pour le briser. Pour ne plus entendre injures. Pour ne plus faire face à cette lueur de défi qui brille dans ses orbes, à chaque fois qu'elle pose le regard sur lui. Fasciné depuis toujours par les objets, un peu cassés, elle représente un diamant brut dans ce tas de fumier. Et quand il comprit cela, il se fit la promesse solennelle de la transformer en une magnifique pierre précieuse, même si cela signifiait de lui faire du mal, toujours plus de mal. Jusqu'à qu'elle brille de mille feux, comme le joyau qu'il voyait en elle.

Et puis il y avait, ces petits moments. Trop rare, trop éphémère mais, donnant un infime espoir naissant, dans le creux de la poitrine de Céleste. Ces moments, ou la folie dévastatrice faits place à une infinie douceur, à une totale dévotion et, à un complet laisser-aller. Elle a beau l'avoir méprisé les trois-quarts de sa vie, elle sait qu'il est trop tard pour son cœur. Il l'a emprisonné entre ses doigts fins, sans le lui demander, impunément. Et il bat plus qu'à l'accoutumer quand il s'avère être doux avec elle.

Il a su éveiller le monstre qui sommeillait en elle, alors qu'elle s'était acharnée à le faire taire à coup de bourbon. Mais fascinée par sa névrose, elle se laissa entraînée dans les spirales de sa folie. Mais tout cela est fondé sur la perdition et rien d'autre, car sa raison lui souffle aux creux de son oreille une seule phrase :

- Il est dangereux.

Personne d'autre ne  connaît aussi bien sa démence qu'elle mais, elle se laisse chavirer doucement, ne retrouvant plus sa raison quand il l'attrape brutalement le cou de sa main pour y nicher sa tête et lui mordre violemment sa peau ornée de ses grains de beauté. Non, elle n'a plus aucune force et se laisse manipuler comme une marionnette. Alors, qu'il sourit un brin narquois se félicitant d'avoir trouvé le plus beau des jouets abîmés

autres informations importantes
Nom : Nott Prénom(s) : Lucifer, comme si dans une vision céleste, sa mère avait eu vent de l'être abject qu'il allait devenir. Alors, pour caractériser le mal en personne, quoi de mieux de l'appeler par le prénom du malin. Date & lieu de naissance : au choix Age : 19 ans Nature du sang : Aussi pur que la neige, aussi scintillant que le diamant, le liquide pourpre qui se balade dans ses veines est supérieur. Maison à Poudlard : De par son sang, il se considère comme un être supérieur. Alors, qu'elle autre maison pourrait l'accueillir et le faire grandir que celle du fondateur le plus noble que celle de Salazar Serpentard.  Métier/Filière : au choix Statut financier: plus que aisé Statut marital : Fiancé. Epouvantard : Il préfère sans doute mourir que de l'admettre. Mais, il voit son entourage lui tourne le dos. Un par un. Et ses cris, ses menaces ne changent rien. Lui qui a toujours cru que son comportement de dictateur lui assurait la loyauté des siens, même si c'est dû à la crainte. Mais cela ne les empêche pas de lui tourner le dos, un par un. Et le calvaire dure, encore et encore. Jusqu'à qu'il croise son regard. Plein de mépris et de haine. Et son organe vital rate un battement. Car il n'aurait jamais pu concevoir un monde où il ne voyait plus que cela dans ses yeux, sans cette lueur qui lui prouvait son trouble. Alors, il s'écroule et plus rien ne compte pour lui. Car la personne la plus importante vient de lui briser le cœur. Patronus : au choix Baguette magique : au choix Miroir du riséd : Il se voit rire, avec elle près de lui. Il y a ses parents aussi. Et sa sœur. Il semble partager un déjeuner. Mais l'atmosphère qui se dégage n'est comparable à aucun de ses souvenirs. C'était comme si, ils étaient une famille aimante et chaleureuse. De celle qui prépare le repas ensemble tout en sirotant un verre de vin blanc. Et il aperçoit, par la fenêtre de la cuisine, des bambins qui courent dans tous les sens. Qui sont-ils ? Il n'en a aucune idée, bien qu'il soit facile de faire le lien. Cette vision lui chamboule la vue. Et quelque chose remue dans le creux de son ventre, quelque chose de presque agréable. Mais, il secoue la tête et reprend son air éternellement froid. Et il se dégoûte pour avoir ce genre de souhait aussi inconcevable qu'utopique. Parce que ce n'est pas lui et, cela ne le sera jamais.

----------

+ Il est l'enfant chéri de ses parents. Les yeux pleins d'adoration devant leur fils, ils n'ont jamais remarqué l'étendue de la névrose de ce dernier. À moins qu'ils préfèrent fermer les yeux sur ça. Étant leur fils adulé, il a toujours été monstrueusement pourri gâté. Depuis toujours, on se plie en quatre pour le satisfaire, exigeant que l'on réponde à tous ses caprices.

+ Il ne s'est jamais remis en question, trouvant son comportement des plus normale. Mais, Lucy est tout sauf normal. Il a toujours été fasciné par les choses abîmées, un peu cassé. Préférant la douleur au bonheur, il trouve la sérénité dans tout ce qui y a de malsain. Pour lui, toute personne ne portant pas son nom de famille est insignifiante. Seul lui a de l'importance et, il fait ce qu'il fait, seulement parce qu'il le peut. Parce que personne ne l'en empêche.

+  Quand il vit pour la première fois céleste, il fut subjugué par les larmes qui coulaient le long de ses joues.  Et avec un sourire goguenard, il se félicita pour avoir trouvé sa nouvelle fourmi sur qui expérimenter tout un tas de torture. Cependant, il ne put se résoudre de le faire en ce jour, alors que la jeune fille était encore traumatisée par la révélation de sa mère. Il n'a jamais su pourquoi il avait attendu. Pourquoi, pour la première fois de sa vie, il s'était montré compatissant avec quelqu'un. Alors que la seule chose qu'il désirait, était d'arracher les pattes puis les antennes et chaque parti qui composait le corps de sa nouvelle petite fourmi.

+ Par la suite, il reprit ses esprits et se comporta comme le pire des goujats avec Céleste, allant jusqu'à la brutaliser de temps à autre. Manquant sa peau avec sa force. Comme pour convaincre le monde entier ainsi que la brune, qu'elle lui appartenait à lui et, lui seul. Il a d'ailleurs plus d'une fois menacer, bien plus tard, les jeunes hommes qui tournaient autour de sa possession. Bien entendu, elle n'a jamais eu vent de tout cela.

+  À partir de la quatrième, il commença à la percevoir autrement qu'une petite chose fragile. Elle semblait différemment. Il désirait son corps, le convoitant secrètement toutes les nuits. Alors, les rixes se multiplièrent, devenant de plus en plus tactile. Profitant de l'occasion pour la toucher sans-gênes, avec cette même brutalité qui l'accompagne depuis toujours. Elle l'intriguait de plus en plus..

+  Il a pensé à l'avenir. Il sent la colère envahir chaque muscle de son corps, quand Céleste adresse la parole à un autre homme que lui. Il sait qu'il ne peut plus se passer de son jouet favori. Alors, il est parti trouver les parents de Céleste pour leur demander la permission de l'épouser en leur demandant de garder son identité secrète. Ces derniers ont accepté.


propositions d'avatar —  Lucky Blue Smith - les jumeaux sprouse - chris wood
lien 2Libre
Céleste :
Depuis leur rencontre, elles sont inséparables. Deux âmes en peine, deux âmes en guerre. Avec le monde ou avec elles-mêmes. Pourtant, ensemble, elles arrivent à supporter la cruauté de ce monde. Comme si, un dôme de verre les protégés. Et si elles sont ensemble dans le même bateau, Rosie, c'est que le poids sur les épaules de Céleste est terriblement lourd. Alors, elle s'est mise en tête de la protéger quoiqu'il arrive. Parce que ce jour de rentrée, elle n'a pas hésité à lui adresser la parole. Et même si Céleste, ne s'en est jamais rendu compte, Rosie se sent atrocement coupable. De par son attention, elle a attiré inexorablement, le loup à la brebis. Elle ne se pardonne pas d'avoir pu être égoïste au point d'exposer son alter-ego à la menace de son frère. Pourtant, elle se contente de sourire doucement sous les bêtises de la brune, chassant ses pensées noires, jusqu'à la prochaine remise en question.

Lucy :
Née dans l'ombre du prince de la famille, elle garde une rancœur à son encontre. Tellement énorme, qu'elle se demande si un jour, elle a aimé son frère. Si elle en doute, elle sait que ce dernier n'a jamais eu grand intérêt envers elle. Jusqu'au jour où elle se lia avec la jeune brune. Et si au début, elle ne remarqua rien, elle comprit avec le temps, ce qui se tramait. Douée pour observer et comprendre le monde qui l'entoure, elle n'arrive cependant pas à comprendre ce qui alimente son frère à faire tant de dégâts dans sa vie et surtout dans celle des autres. Pourquoi affliger tant de mal, tant de souffrance ? Est-ce pour le plaisir ? Parce qu'il le peut ? Elle a beau se poser des tonnes de questions, elle n'arrive tout simplement pas à trouver de réponse sur ce comportement si destructeur. Lui, l'enfant chéri des Nott. Il a tout, l'attention de sa mère, la fierté de son père. Alors, qu'elle n'a rien, si ce n'est l'ombre de son immense ego, qui la cache du reste du monde. Alors, elle le déteste quand elle le voit s'approcher de Céleste. Elle le hait quand, il joue avec son cœur. Et elle méprise quand il lui fait du mal. Mais surtout, elle s'en veut, car sans elle, l'une des personnes les plus importantes de sa vie n'aurait pas à vivre tout cela, si elle avait eu le courage de renoncer à cette amitié. Mais elle ne doit son salut qu'aux restes des Rosier et à Céleste. Alors, elle se tait et se complaît dans cette culpabilité.

autres informations importantes
Nom : Nott Prénom(s) : Songe, un prénom qu'elle méprise par-dessus tout. Elle n'a jamais compris qu'elle était le problème de ses géniteurs avec cela. Elle est tout de même soulagée de ne pas être affublée d'un prénom tel que son frère avec une connotation aussi sombre. Elle se fait alors, surnommer son' tout simplement. Date & lieu de naissance : au choix Age : seize ans Nature du sang :Aussi pur que la neige, aussi scintillant que le diamant, le liquide pourpre qui se balade dans ses veines est supérieur.  Maison à Poudlard : Si Céleste pense qu'elle a atterrît chez les serpents pour sa lâcheté, elle sait que c'est loin d'être le cas de son acolyte. Rosie est ambitieuse, elle veut aller loin. Courageuse, elle sait qu'à l'obtention de son diplôme, elle partira pour, peut-être ne plus jamais revenir. Elle sait ce qu'elle veut et, cela depuis toujours. Alors, le Choixpeau n'a pas hésité une seule seconde pour la placer à Serpentard. Métier/Filière : au choix Statut financier:  plus que aisé Statut marital : au choix Epouvantard : au choix Patronus : au choix Baguette magique : au choix Miroir du riséd :Elle aperçoit dans un panache de fumée, sa peau joliment hâlée. Ses habits sont sales et pleins de poussière mais, elle n'en a que faire. Elle porte un chapeau sur sa tête pour éviter les coups de soleil. Elle semble concentrée sur un document, une carte sans doute. Avant de donner un ordre à un autochtone. Elle glisse un regard vers la rosie de chairs et lui lance un clin d'œil presque imperceptible avant de se replonger sur son parchemin. Elle en rêve depuis toujours et elle se promet que ce reflet dans le miroir des désirs n'est pas qu'une chimère. Elle deviendra Archéomage.

-------

* Elles se sont rencontrées plus d'une fois, à des galas de charités organisés par le ministère ou de simples soirées mondaines que la bourgeoisie s'octroie quand l'envie leur prend. Mais, elles ont scellé leur amitié avant même de franchir le seuil de Poudlard. Céleste morte de peur à l'idée de décevoir sa famille, était littéralement au bord du gouffre. Avec son chignon serré et ses lunettes de lecture, elle paraissait alors comme une professeur miniature. Ce qui lui valut le dédain de ses futures camarades. C'est comme cela qu'elle se retrouva toute seule dans son wagon. Cependant, Rosie arriva peu de temps après. Préférant le silence qu'au vacarme de ses compatriotes, elle demanda si elle pouvait rester en sa compagnie. Ce que Céleste accepta presque de suite. Et le reste se fit naturellement. Elles apprirent à se connaître et passèrent tout le temps du voyage à parler de Poudlard, de leurs rêves, de leurs envies, de leurs peurs. Ce n'était pas extraordinaire, elles avaient seulement passé le voyage ensemble à papoter. Pourtant, c'est comme si elle était sur la même longueur d'onde. Comme des âmes soeur. Et ce jour fut le début de leur accord tacite, de toujours être présente l'une pour l'autre. D'ailleurs, elles ne se sont plus quittées par la suite. Ensemble dans la même maison, c'était elles deux contre le reste du monde. Aussi nunuche que cela puisse paraître, cela reste la vérité. Puis elles, partirent ensemble à l'université. Elles ont des rêves, des projets en commun.
Mais, Rosie est libre alors que Céleste doit reprendre les rennes de sa famille. Elles n'en parlent presque pas, de peur d'affronter la réalité, mais leurs songes n'arriveront peut-être jamais. Et l'une comme l'autre n'arrive pas à concevoir une vie sans être ensemble. Inséparable un jour, inséparable pour toujours. Malgré leur relation à l'eau de rose, elle reste deux âmes en peine, en manque d'amour. C'est ainsi qu'elles se sont trouvées. Cependant, Rosie à presque faillit rompre ce lien si cher à ses yeux. Car, quand elle le voit, la regarder comme un objet, elle ne peut le supporter. Mais, si semblable à Céleste, elle est aussi égoïste qu'elle. Alors, elle garde ce goût amer et refoule ses pensées au plus profond de sa tête. Que si elle n'avait pas été celle qui lui avait tendu la main, ce jour de rentrée, Céleste  n'aurait jamais été dans le collimateur de son frère. Et elle ne sera pas obligée de réparer son petit cœur quand il en aura fini avec elle.

* Sa mère ne lui a jamais réellement apporté d'attention, bien trop occupée à réaliser tous les veux du fils parfait. Alors, elle s'est construit du mieux qu'elle pu, en essayant de combler le manque d'amour et d'attention de sa famille. C'est pour cela qu'elle ne peut supporter Mélusine, la petite soeur de Céleste. Elle qui se comporte d'une manière exécrable sous prétexte qu'elle n'est pas assez sous les feux des projecteurs. Rosie aurait vendu son âme au diable pour avoir un frère tel qu'Adam, aussi doux qu'attentionné. Avoir un frère tel que Merlin qui ne tient jamais rigueur de sa connerie. D'avoir une famille bancale mais, tout de même une famille. Alors, qu'elle n'a droit qu'un semblant.

propositions d'avatar — clair holt (mais elle peut-être un peu trop vieille pour une jeune fille de 16 ans ), aux choix.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ultra-violence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
t h v n d e r :: ● fit the box, fit the mold ● :: no man is an island :: maps-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: