Revenir en haut Aller en bas


Partagez | 
 

 (( our doubts are traitors )) william

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: (( our doubts are traitors )) william   Mar 2 Oct - 21:43

william kwon
fear cuts deeper than swords.
{ surnom } il a toujours donné l’impression de ne pas trop l’aimer, son prénom. « just call me will! » a-t-il tant de fois radoté, persuadé que son diminutif lui permettrait de rentrer plus facilement dans ce moule qu’il s’est lui-même créé. c’est maman qui n’a jamais mordu à l’hameçon, à toujours lui rappeler à coups de william combien elle ne l’aimait pas. y’avait les profs aussi, dont les mr kwon! agacés faisaient écho à son manque de discipline. pendant ce temps-là, c'est à l’ombre des regards que se cache echo, celle dont le maquillage coule et libère, cette autre que lui seul connait.
{ âge } vingt-et-un ans, même s’il a parfois l’impression d’avoir l’âme aussi vieille que les étoiles et l’esprit aussi usé que la terre.
{ nationalité et origines } d’étranger il n’a que les origines de son père, un coréen non-maj dont le pays l’a depuis longtemps oublié. de mère, de cœur, d’éducation et de passeport, c’est bien les états-unis qu’il a dans la peau.
{ sang }père non-maj et mère sang-pur, will embrasse avec joie son sang-mêlé. parfois même, il se demande si sa vie n’aurait pas été plus paisible en étant dénuée de pouvoir, loin de toutes les dérives et folies du monde magique.
{ occupation } étudie l’art des baguettes ainsi que leur fabrication. wandlore and wandmaking ? that’s fucking ancient, man, nobody studies it anymore! c’est ce qu’il dirait, mais la vérité, c’est que ça le fascine. que se cache derrière le lien qui unit un sorcier à sa baguette ? quels mécanismes rendent possible un sortilège tel que priori incantatem ? découvrir le secret de ces objets d’apparence si insignifiants, les comprendre au point de devenir un fabricant de légende, voilà ce qu’il veut. mais pour l’instant, c’est un secret. aux autres, il préfère dire qu’il se dirige vers une carrière d’auror, parce que c’est tellement plus sexy.
{ statut civil } célibataire, depuis ce qui semble être une éternité. ça ne l’a jamais vraiment dérangé à vrai dire. quelle liberté, que d'embrasser et étreindre qui il voulait, quand il voulait ! et puis il y a eu ce garçon aux sourires si doux et au cœur trop brave pour son esprit de lâche. aujourd’hui le voilà, pauvre idiot, prisonnier solitaire de ses sentiments depuis il ne sait plus quand trois ans, deux jours et six heures. toustes les autres sont si fades à côté de son souvenir... le karma n’est pas qu’un mythe.
{ réputation } william, c’est un marchand de rêves. ami de tous il semblerait, mais peut-être de personne. ses sourires et sa bienveillance brillent sur la plèbe, difficile de ne pas aimer un mec aussi charmant. il fait partie de ces gens populaires, ceux auxquels la masse aimerait ressembler, se taper aussi peut-être. il est toujours là à déconner aux soirées, tellement intelligent et généreux qu’il est toujours là pour aider. et en plus, c’est qu’il te foutait la rage, à ilvermorny, à ne jamais rien écouter mais à ne jamais se manquer. ah, will, tout le monde le connait.
mais à bien y repenser, tu pourrais finir par te rendre compte que dans le fond, on ne sait pas trop qui il est ni d’où il vient, qu’à toujours savoir quoi dire il disparaît derrière ton contentement. car will ne sait que trop être le reflet de ce que tu es, l’ami et amant que tu aimerais avoir, les paroles que tu voudrais entendre, les silences dans lesquels tu pourrais te perdre.
oui, will est l’ami de tous, mais peut-être de personne.
{ baguette magique } bois de charme, dont la pure couleur ivoire fait écho aux obsessions de son possesseur. très adaptable au style et valeurs de son propriétaire, le plus simple des sorts devient impossible à réaliser pour quiconque n’est pas will. crin de sombral, présage lugubre dont on a essayé de le débarrasser enfant, mais cœur ô combien intelligent et protecteur. de sombres arabesques viennent habiller sa baguette, seulement visibles par ceux ayant vu la mort. vingt centimètres, aussi courte que ses vérités. rigide et compliquée, comme lui.
{ dons et capacités } la peur est si piquante, la paranoïa si mordante qu’il se le devait à lui-même : maîtriser l’occlumancie pour faire taire ces démons voulant mettre la main sur ses secrets. son esprit est un mur infranchissable, fatigué d’être constamment sur le qui-vive alors qu’aucune ombre ne menace. métamorphomage, son don travaille de concert avec ses tendances caméléonesques, tantôt l’un et tantôt l’autre, perdu entre ce qu’il est et ce qu’il voudrait être. cette capacité de changer d’apparence à sa guise le rassure et lui donne le sentiment de maîtriser l’image qu’il aimerait renvoyer, bien que cette particularité échappe parfois à son contrôle, tout comme ses émotions parfois un peu trop intenses.
{ patronus }  les souvenirs d’un doux week-end de juin envahissent sa mémoire, et voilà qu’un tigre de sibérie jaillit de sa baguette. peut-être est-ce parce qu’on le trouvait il y a longtemps de cela sur la terre de ses ancêtres… will n’y voit pas d’autre explication. lui est lâche, comment un animal si indépendant pourrait lui ressembler ? c’est ce qu’il se dit, mais les deux possèdent des valeurs communes : la pudeur, et l’amour des leurs.
{ épouvantard } avant, son épouvantard n’était que le reflet de lui-même, nu sous le feu des projecteurs, sans possibilité de rattraper tous ces secrets qu’il aimerait protéger. mais récemment.. récemment, il a changé. et le voilà, cet été, cet été qu’il aime tant, qui se transforme en hiver, en blizzard. et perdu dans la neige, un garçon qui ne le voit plus et qui se perd dans d’autres bras. il était avant le centre d'attention et maintenant, il n'existe pas. il n'existe plus.
{ amortentia } l’odeur du renfermé, souvenir de sept petites minutes au goût d’éternité. des effluves de jus de citrouille et de tee-shirt mouillé, qu’il peine à recaser. enfin l’odeur de la terre et des fleurs, la même qui a empli sa chambre pendant des années et dont ses amis se sont tant de fois moqués.
{ signes distinctifs }un mec qui devient boule à facettes quand il est mort de rire, je pense que c’est assez distinctif. il clignote comme un gyrophare au rythme de ses soubresauts, heureusement que ça la lui fait pas au lit sinon irrespect for life (quoique, ses cheveux peuvent se mettre à devenir arc-en-ciel, si c’est pas tout mignon ça). ami des bêtes, il n’ingère aucun produit d’origine animale, et ce depuis qu’il a vu son chien se faire écraser alors qu’il avait six ans. et imperméable à toute modification de son apparence, un anneau ensorcelé est tatoué à son annulaire, vestige d’une romance dont il rêve encore.
{ casier judiciaire } vierge, for now.
{ groupes } community.
empathique - timoré - curieux - anxieux - tendre - énigmatique - bon public - possessif - ambitieux - obsédé - introverti - caméléon - sociable - paranoïaque - dégourdi
révèle tous tes secrets
quel est ton avis sur la situation du monde magique actuel ? will est un sang-mêlé à l’éducation très mêlée. on ne l’a jamais plongé complètement dans le monde magique en oubliant de lui montrer ce qu’était celui des non-majs. en ce sens, être témoin des avancées du monde magique actuel ne pourrait plus le combler de joie. qu’elles brûlent toutes, ces idées archaïques, conservatrices et parfois haineuses. mais il n’est pas très sûr de la tournure que pourraient prendre les événements. après tout, la peur obscurcit le jugement des hommes depuis des millénaires. des guerres rongent encore le monde. les espèces se sont succédées, neandertal a laissé place à l’homo sapiens. alors comment éviter à certains non-majs de ne pas considérer les sorciers comme une menace à leur existence ? comment éviter que certains sorciers considèrent encore et toujours la magie comme supérieure et les non-majs comme insignifiants ? will veut croire en une transition pacifiste et un avenir commun que tous pourraient construire main dans la main, mais il doute des hommes dans leur ensemble… c’est vrai que les avancées technologiques des non-majs sont bien plus impressionnantes que celle du monde magique. cela dit, il faut avouer qu’il trouve une certaine supériorité « physiologique » dans le fait d’être sorcier, dans le sens où, sans se voiler la face, un simple non-maj peut difficilement faire oublier ses souvenirs à quelqu’un en un claquement de doigts, ou ensorceler son éponge pour faire la vaisselle toute seule, quoi. il a peur de plus de guerres et de plus de discordes, peur de plus de peur, tout simplement. car pour lui, le monde, magique ou non, est hypocrite. tout va bien lorsque les intérêts sont communs, mais qu'une goutte vienne troubler la couleur de l'eau et tout part en fumée.
que penses-tu de l'organisation d'un tournoi après ce qui s'est passé la dernière fois ? s’il était encore à ilvermorny, sans doute qu’il serait lui-même parti mettre son nom dans la coupe de feu. william n’est pas particulièrement aventureux, mais il a le goût du challenge et de la victoire. il peut comprendre les réticences et réserves qui planent autour de l’organisation d’un nouveau concours, mais très sincèrement, les drames de la précédente édition ne sont dues qu’à un malheureux concours de circonstances… ce n’est pas non plus comme si le monde avait attendu un simple tournoi étudiant pour partir en couilles, non ? will ne sait que trop à quel point le danger peut se trouver juste derrière notre propre porte… il est à 100% pour ce tournoi, et fera même tout ce qui est en son pouvoir pour assister aux épreuves et peut-être venir en aide aux champions d’ilvermorny, de quelque manière que ce soit.
glace à l'ennemi
{ prénom/pseudo  } nightshade. { âge } 23 oulalala. { pays, région } idf    { présence } autant que faire se peut   . { avis, commentaire } merci à kurwa mon doux mistral pour m'avoir parlé de ce magnifique forum      j'ai pris mon temps pour tout bien lire et j'adôôre    { avatar } park jimin { crédits } queenshady.


Dernière édition par William Kwon le Mar 9 Oct - 0:38, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 2 Oct - 21:43

help me faith, help me faith
shield me from sadness, from worry and madness,
lead me to the bliss
Dad,

Home has become a scary place. Everywhere I go, I feel like there’s this fucking billy goat staring at me. I feel like I have to look behind my back, because there’s a shadow lurking and trying to make me go crippled.

I’m not insane.  

Mom is no longer the same. That insidious dude is getting into her head, she doesn’t think straight anymore. He keeps telling her about some weird pyre shit, and I just… This shouldn’t exist anymore. I don’t know what’s going on. I don’t even know what he’s talking about.


Will aimerait finir sa missive, mais ses doigts crispés de tremblements refusent de se soumettre à sa volonté. Il saisit son poignet, serre les dents, se flagelle. Quelle peur idiote. Et lui, quel imbécile.

Toc toc.

Il sursaute, panique. Un Incendio plus tard, voilà son parchemin parti en fumée. La porte reste désespérement fermée, tandis que lui soupire et laisse son front s’abattre sur son bureau. It’s okay. Dad wouldn’t have understood anyway.

--

William retient son exaspération face à ce bouc qui le fixe au beau milieu de la table. Qu’est-ce qu’il aimerait ça, d’être dans une piaule normale avec un putain de pot de fleurs normal sur une table tout à fait normale avec de la bouffe encore plus normale.
Mais non. A la place, il doit laisser sa cuillère voguer dans ce ragoût qui pue le chien mort et se coltiner un discours à en faire perdre la raison.

« We are not the only ones. If we keep searching, we will find them. The Pyre can’t deny us. »  L’homme laisse glisser ses doigts sur la joue d’une mère bien trop obnubilée pour voir la folie dans laquelle elle se noie. William, lui, serre les dents, encore. Is this what love do to you?

Ah l’Amour… c’était bien à cause de ça que tout son merdier avait commencé.
--
21 avril 1997
Le jour qui se lève, des pleurs de nourrisson qui s’élèvent ; la joie envahit ce petit foyer new-yorkais qui vient de s’agrandir. La sorcière, complètement éprise de son amour de jeunesse, a voulu donner le jour au fruit de leur amour de la plus simple et non-maj des façons, chez eux avec une simple sage-femme pour les accompagner. Comblée, voilà ce qu’elle est. Tout semble dérisoire face à ce petit être venu bousculer leur quotidien. Qu’importe que sa famille la renie pour ne pas avoir accepté la main de celui qui lui était promis. S’il fallait refaire les choses, elle n’y changerait rien. Car pour ce bonheur-là, elle damnerait le monde entier. « Look, his hair is going pink ! » Même qu’ils sont devenus bleus le temps qu’elle termine sa phrase. Son mari lui lance un petit regard complice ; un Obliviate sera de mise.

5 août 2001 (4 ans)
Le soleil tape trop fort, William ne veut pas jouer dans le jardin. Il trouve refuge dans les tiroirs de sa mère, aux trésors tous plus colorés les uns que les autres. Il se tartine le visage à coup de rouge et de rose, accroche des boucles d’oreilles à un châle qu’il s’est mis sur la tête. Il s’excite devant le miroir, s’esclaffe avec son reflet. Ca brille, ça brille ! Que c’est joli ! « What are you doing you little scamp ! » Pris sur le fait, il écarquille les yeux face à sa mère faussement agacée, qui le soulève pour lui chatouiller le ventre. « This is not for boys, dear. Don’t touch it again, alright? »

23 mai 2003 (6 ans)
Papa a embrassé un garçon entre deux rayons du supermarché l’autre jour. Il a dit que c’était son meilleur ami. Alors Will a fait la même chose, quand son meilleur ami à lui est venu jouer à la maison. Il a grimacé et dit berk. Will s’est énervé, tandis que sa chevelure virait rouge écarlate. « I told you i’s what bess’ fwiends do, you’re stupid! »

Septembre 2008 (11 ans)
« William Kwon. »

Ca y’est, c’est son tour. Le cœur battant, il traverse les derniers petits mètres qui le séparent de ce nœud gordien dont il aura tant rêvé déjà. Il parcourt l’assemblée du regard, fier d’être enfin arrivé à Ilvermorny. Sera-t-il un Horned Serpent comme sa mère avant lui ? Il ne sait pas trop ce qu’il désire, peut-être qu’il s’en fiche même un peu, dans le fond.
Et c’est après ce qu’il lui semble bien trop longtemps qu’il voit enfin des ailes se déployer et battre sous ses yeux émerveillés ; Thunderbird, voilà ce à quoi il appartiendra.

26 décembre 2008
« Come William, we’re out of here. »
Le jeune garçon ne comprend pas ce qu’il se passe. Pourquoi sa mère le tire vers le portail en lui arrachant presque le bras, pourquoi est-ce que son père leur court après pour lui prendre la main lui aussi. Sa mère s’énerve, le gifle. « Get your filthy cheating fag hands off my son !!  » Il veut insister, mais cette fois, c’est sa baguette que sa mère lui colle au cou. Elle recule, le bras de son fils toujours coincé entre ses doigts. Et finalement, elle transplane.
Et c’est lorsqu’ils arrivent dans ce petit hôtel perdu dans New York que finalement, sa hargne s’évapore pour laisser place à un torrent de tristesse. Son cœur lui fait si mal. Peut-être que ses parents avaient raison après tout. Peut-être qu’elle n’aurait jamais dû leur désobéir.

21 avril 2009 (12 ans)
« Happy birthday William !! » Son petit groupe d’ami s’est rassemblé dans l’un des immenses couloirs du nid pour lui offrir une miniature des Sweetwater All-Stars volants à toute vitesse sur leur petits balais volants.  William sourit. Il n’aime pas le quidditch. « As we’re all going to practice for the quidditch tryouts next year, we thought we could give you some motivation by offering you, well, kinda, one of the best team in the world! »  

Ses yeux se plissent imperceptiblement. A-t-il un jour signifié vouloir faire partie d’une équipe de quidditch ? Face aux regards plein d’excitation de ses amis, le garçon n’ose rien dire. A la place, son sourire s’agrandit tandis qu’il saisit le petit plateau avec excitation. « There’s no way I’m going to fail, now ! »  

Allez. Les cours de vol ne sont pas si mal. Impossible que le quidditch soit si désagréable.

Octobre 2009
En retard, comme d’habitude. William se presse, ne fait pas attention. Son épaule s’entrechoque avec celle d’un autre, qui finit bien malgré lui recouvert par son jus de citrouille. William grimace. « Oh man, I’m so sorry, I wasn’t being careful. » Il sort de sa poche un mouchoir, qu’il tend au jeune garçon avec un sourire. « This thing is magically good at whiping off dirt. Take it. » Et parce que déjà bien trop en retard, il s’éclipse sans plus de cérémonie.

23 décembre 2011 (bientôt 14 ans)
Il y a un homme à la maison. Il habite ici maintenant. Il a les dents trop jaunes, le nez trop tordu. Il a serré un peu trop fort la main de Will en lui disant bonjour.
Tout a changé. Maintenant ce n’est plus un lit qu’il y a dans sa chambre, mais une espèce de paillasse qui sent l’herbe mouillée. Pas de festin à Noël, encore moins de cadeaux. Car Maman veut suivre l’homme, pour aller se ressourcer dans la forêt.
Les photos sur les murs sont parties, remplacées par un tableau étrange ou un bouc noir le suit du regard à chaque fois qu’il passe dans la pièce. Il a un jour lu quelque chose à ce sujet, cela lui avait semblé lointain et sans importance. Peut-être qu’il devrait à nouveau s’y intéresser.

10 janvier 2012
« Could you imagine that ? My cousin literally waited for all of us to be together to say that he’s gay. His parents don’t care but bro’, this makes me so uncomfortable. Who knows where their perversion ends, he might just jump me for all I know. » William a un rictus, allez savoir si c’est par compassion, ou autre chose.

Mars 2012
Il est l’un des premiers dans son groupe d’amis à avoir une petite amie. Il aime lui dire qu’il l’aime, il aime prendre soin d’elle et la voir sourire. Elle est si jolie. Elle est si jolie, alors il ne comprend pas. Pourquoi est ce que l’avoir contre lui ne lui fait rien, pourquoi les I love you qu’il lui dit sans cesse ne semblent pas aller plus loin que ses lèvres, pourquoi est-ce que ses seins le dérangent, pourquoi est-ce qu’il ne ressent… Rien. Ca n’a pas de sens, car la plus belle, c’est elle.

Juin 2012 (14 ans)
C’est fini.

18 juillet 2012
Le voilà encore, devant le miroir de sa mère. Elle n’a plus de bijoux maintenant, son cher mari l’a convaincue qu’elle n’avait pas besoin de ces fioritures. William se concentre, voit ses cheveux s’allonger et tomber sur ses épaules, tandis qu’une poitrine se forme sur son torse nu. Il n’a jamais vraiment voulu être une fille. Juste… Les choses lui semblent plus simples ainsi. Peut-être qu’il l’a, lui aussi, la maladie de son père. Peut-être que s’il se regarde suffisamment longtemps dans la classe, tous ces symptômes vont disparaître. Peut-être qu’il sera à nouveau lui-même, peut-être qu’il retrouvera sa petite amie. Peut-être qu’il pourrait rendre sa mère heureuse, peut-être que, peut-être que… !  William s’emballe et se perd dans ses propres pensées.
Son don le fatigue, l’illusion prend fin. Un jour, peut-être.

5 août 2012
« Mom… » Le chuchotement est de mise, surtout lorsque le croquemitaine est bien réel et vit sous votre toit. Mais William a si peur, pour lui, pour sa mère. Il se doit d’essayer.  « Come on, you have to stop this non-sense !  What he’s telling you about the Pyre… It’s all lies and you know it better than me! No one knows where they are anyway, and all he’s going to do is to get you killed! »
Une main s’abat sur son épaule en guise de réponse. Figé, il n’ose se retourner pour croiser le regard tant redouté. Mais qu’importe. Il se fait tirer en arrière et c’est assis par terre qu’il se retrouve avec une baguette entre les deux yeux. « Since you’re messing around with what is none of your concern, maybe we should do the same? Legilimens. »
--
« Mom, I can explain… » Sa mère s’éloigne de sa main tremblante qui a tenté, en vain, de lui toucher le bras. « You’re just the same. You’re just the same. »

2013, premier semestre.
Il n’y a plus de doutes, son cerveau part en couilles. Chaque question qu’on lui pose devient une torture, il a l’impression qu’un milliard de vers de terre tentent de s’insinuer dans son cerveau pour lui faire cracher des vérités qu’il n’aimerait pas dévoiler. L’occlumancie, oui, oui, il doit l’apprendre. L’occlumancie, la clé de tous ses problèmes.
Et puis il y a ces petites plantes, qu’il retrouve au pas de sa chambre. Il ne sait pas trop d’où elles viennent, mais bizarrement, elles l’apaisent. Alors il les garde, même si ses potes se demandent d’où lui vient sa subite passion jardinière. Mais pour une fois, juste une fois, William ne prend pas en considération les remarques de ses amis. Oui, juste cette fois.
De toute façon, ce n’est pas comme si quelqu’un pouvait voir ses problèmes. Lui qui est toujours là pour amuser la galerie, à se prendre des heures de colle parce qu’il aura pris trop souvent l’apparence des professeurs pour que tout le monde manque le cours ou pour avoir les copies des contrôles. Ses petites amies non plus, ne voient rien. Comme lui d’ailleurs, qui ferme les yeux trop fort lorsqu’il se retrouve avec elles. Pour s’imaginer autre chose, peut-être. Sans doute, même. Sans succès, parfois. Ces parfois qu’il fait passer pour de simples accidents, bien qu’il sache très bien, lui, pourquoi ça ne marche pas. Et c’est pour sa propre santé qu’il s’éclipse parfois derrière Echo, lorsqu’on ne le voit pas. Echo, libre d’être ce qu’il n’est pas, libre de penser, libre d’aimer, libre de tout. Echo, bien plus heureuse que lui.

Novembre 2013
« Why did you choose Defense when you were so obviously made for Charms, Mr Kwon? »

William sent son cœur s’accélérer face au conseiller d’orientation. Il aimerait être honnête, pour une fois, même s’il n’est pas très sûr de l’utilité de cette démarche. Que peut-il faire pour lui de toutes façons ? Rien, non ? Le jeune homme préfère alors rester silencieux.

« Look. I know you’ve been borrowing a lot of books at the library regarding wandlore and wandmaking. If that’s what you want to do with your life, just do it. Don’t let yourself be held back by some teenage worries that won’t matter at all in a few years. Showing off and be liked by many may be your priority today, but when you’ll be left with yourself alone, you’ll regret to ever put the needs of someone who doesn’t really matter before yours. »

24 juin 2015
Ca y’est, l’école est finie à tout jamais. William n’aurait jamais cru se sentir si soulagé. Il finit ses valises, et son regard s’égare sur cet anneau maintenant tatoué à son annulaire. Il sourit, le caresse du bout des doigts. Son cœur, lui, s’emballe. Le voilà enfin, cet amour qu’il a tant attendu. Son esprit est rempli d’un certain Natsu qui lui tarde de retrouver. Ca aussi, c’est une surprise. Sortir avec un garçon, en secret… Quand il s’était décidé à se lancer, six mois plus tôt, il s’était juste dit que ça ferait une bonne petite escapade, jusqu’à la fin de l’année. Malgré lui, il s’est attaché. A l’ombre des regards, il s’est entiché. Entre deux sourires, il a succombé. Maintenant, il se trouve même ridicule, d’être si transi d’amour. Heureusement, ce sera plus simple maintenant qu’il va quitter Ilvermorny.

C’était sans compter sur ses charmants démons.

C’était le hasard, qui a voulu ce jour-là qu’il tombe sur un gay qu’on s’amusait à ridiculiser. Qu’est-ce que ça ferait si c’était lui à la place, ou Natsu. Son sourire s’est fané, William n’a pas su aller l’aider. Il est juste retourné dans sa chambre, un peu déboussolé. Et perdu dans ses pensées, il n’a pas vu le temps passer.
Finalement, c’est un hibou qui est venu frapper à sa fenêtre. Ce jour-là, William n’a finalement dit au revoir à personne, n’est pas non plus allé voir son beau Natsu. Il est juste parti sans se retourner.

25 juin 2015
« What do you mean the house is gone? Where’s my mom? »


Dernière édition par William Kwon le Mar 30 Oct - 19:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
lose your soul
Natsu Carrington
id : kurwa/gee
owls : 133
occupation : étudiant en sciences des sortilèges
here since : 27/09/2018

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 2 Oct - 21:44



jtm

bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 2 Oct - 22:27

apparemment t'es mon futur beau-frère
welcome to the family
hâte d'en connaître un peu plus sur le personnage mais en tout cas l'avatar annonce du lourd
Revenir en haut Aller en bas
smells like teen spirit
Brygida Strugatsky
id : DD
owls : 497

occupation : 7eme année, ThunderBird, Cursus défense et Club de Duel. Occasionnellement au club de Débat
here since : 27/09/2018

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 2 Oct - 22:32

mais

MAIS

MAIS C'EST VIDE !!!

Remplis wsh et débarque vite, que je bully le luv de ta life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smells like teen spirit
Charlotte Fischer
id : THESTRAL / ELIF
owls : 248

occupation : 5TH YEAR, NATURE CURSUS
mappa mundi : ILVERMORNY OR SAN FRANCISCO
here since : 28/09/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 2 Oct - 23:50

JIMIN
AH
MON COEUR
!!!!!! remplis nous vite tout ça
je suis trop curieuse
olala
bienvenue

_________________
(( theme ))


--- feel it
as the wind strokes my skin I am moved by the chill, hear the winter bird sing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lil bro
Davi Medeiros
id : banjee kween ¦ alex.
owls : 371

here since : 27/03/2018

nightcalls
in your pockets: gums.
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mer 3 Oct - 0:54

MDRRRRRR JVENAIS DE DIRE SUR LA FICHE DE NATSU QUE WILLIAM CRAIGNAIT TROP ET GENRE
bjr here you are mais en vrai t'es fab donc moi jte pardonne  
bienvenue chaton!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lose your soul
Cornelius Grimsditch
id : tia.
owls : 289

occupation : most powerful man around. (engineer, genius, ceo, inventor, politician in the making)
here since : 27/09/2018

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mer 3 Oct - 10:28


bienvenue parmi nous

_________________
- - heavy is the head that wears the crown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mer 3 Oct - 14:00

@natsu carrington ; jtm enkor + wala

@hisae carrington ; c'est trop la beauté dans cette famille ma foi   merci de m'accueillir, je t’emmènerai des petits gato le dimanche <33

@brygida strugatsky ; j'frappe pas les femmes mais pourrait y avoir exception   (et oué sorry mais quelqu'un *coughs* sarah *coughs* allait me tuer si je postais pas asap :/// g peur moi)

@charlotte fischer ; je sauverai ton coeur t'en fais pas /out/ merci beaucoup  

@flay witchblade ; j'ai vu ça tout à l'heure j'étais morte     mé fo m'mé konmem chui un gentil :/ et merci ♥️♥️

@cornelius grimsditch ; cillian murphy je pleure du sang   merci bien  
Revenir en haut Aller en bas
annoying step-brother
Tayo Fischer
id : meanieminymo (mo)
owls : 958

occupation : minds his own business overall, but can be a real pain in the ass if provoked
mappa mundi : in the middle of some shitstorm
here since : 26/09/2018

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Jeu 4 Oct - 14:53

ah je vois, c'est pour ça que natsu me quitte, ok je retiens
0 charisme, moi je dis mais bon, quelqu'un qui parle aux plantes n'a pas forcément le meilleur jugement au monde

SINON POUR ÊTRE SÉRIEUX DEUX MINUTES, J'AIME TROP CE QUI EST DÉJÀ ÉCRIT, C'EST MÉGA COOL, LE PERSONNAGE EST GÉNIAL

_________________

--- darling
i've been having dark dreams, they come on to haunt me, i can't seem to let them go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
smells like teen spirit
Hadrian Graves
id : IMPÉRATRICE NEPTUNE (lola).
owls : 528

occupation : élève d'ilvermorny, petit prince à la tête trop remplie et aux ambitions trop grandes.
mappa mundi : au manoir familial, à l'école, ou plus loin, dans les bois, perdu entre les arbres.
here since : 27/09/2018

nightcalls
in your pockets: trop d'argent, sa baguette, de la poudre d'obscurité instantanée.
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Ven 5 Oct - 14:04

La fameuse pote de sarah bienvenue, très bon choix de tout !!!

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Lun 8 Oct - 19:47

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
smells like teen spirit
Brygida Strugatsky
id : DD
owls : 497

occupation : 7eme année, ThunderBird, Cursus défense et Club de Duel. Occasionnellement au club de Débat
here since : 27/09/2018

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Lun 8 Oct - 22:00

VAZY TKT, je t'attends à un tournant de couloir, tsais pas ce qui va t'arriver

Je peux comprendre la peur de la violence de Sarah

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
big sis
Elvira Lopez
id : cha, bltmr
owls : 417

occupation : assistant, department of magical law enforcement.
here since : 26/09/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Dim 21 Oct - 18:26

hello chaton, est-ce qu'on pourrait avoir des nouvelles de ta fiche ? as-tu besoin d'un peu plus de temps pour la finir ?

_________________
both still pine for the other’s side spine, spoon as sleep starts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Dim 28 Oct - 0:46

hellooooo @elvira lopez !!!!

alors je suis désolée de mon temps de réponse, j'ai eu des petits contretemps mais sivouplé me supprimez pas je carbure pour finir demain
Revenir en haut Aller en bas
big sis
Elvira Lopez
id : cha, bltmr
owls : 417

occupation : assistant, department of magical law enforcement.
here since : 26/09/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Dim 28 Oct - 0:53

hello chat, y'a pas de pb tkt ! du coup je te laisse jusqu'à la maintenance pour finir, soit le 31/10

_________________
both still pine for the other’s side spine, spoon as sleep starts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Dim 28 Oct - 16:55

je chiale ptn t’es parfait épouse moi jveux mourir dans tes bras
Revenir en haut Aller en bas
lose your soul
Timothy Boswell
id : mille grues, manon.
owls : 299
occupation : seer for the muggles, sometimes dealing stealing or just listening for those who pay.
here since : 21/10/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 30 Oct - 10:16

je me hais je suis passée sur toute les fiches sans commenter
j'adore tout, bon courage pour terminer cette fiche

_________________


LA VIE EST MOCHE DONC ON L'A MAQUILLÉE AVEC DES MENSONGES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Mar 30 Oct - 19:27

@tayo fischer : je n'aurais qu'une chose à dire : haters gonna hate t'as de la chance que j'aie bien voulu partager :/// mais tkt je t'aimerai quand même-
(et plus sérieusement T_T trop merci )

@hadrian graves : j'espère qu'elle a pas dit trop de bêtises merci bien

@rinat strugatsky : francisco quel homme merci beaucoup

@brygida strugatsky : bientôt c'est de la mienne aussi que t'auras peur ://

@elvira lopez : encore merci pour le délai !! elvira lopez ♥️

@viktor daemon : je peux sécher tes larmes si tu veux mais pour mourir dans mes bras attention, un certain @natsu carrington risquerait de désapprouver (même si je me sens trompé à l'heure actuelle :/// )

@timothy boswell : mais non faut pas se haïr voyons, il ne faut que de l'amour blblbl merci beaucoup




Revenir en haut Aller en bas
big sis
Elvira Lopez
id : cha, bltmr
owls : 417

occupation : assistant, department of magical law enforcement.
here since : 26/09/2018

nightcalls
in your pockets:
relations:

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   Jeu 1 Nov - 3:59

well done, william
Félicitations William, tu passes aujourd'hui l'étape de la validation. Le reste de ton aventure est sur le point de commencer, mais avant cela, un petit elfe voulait te laisser un message :
"heureusement que ça le lui fait pas au lit sinon irrespect for life" mdrrrr je décède, adieu.
cette fiche doux jésus, déjà, tellement bien écrite, ta plume est superbe je suis jalouse   j'ai été totalement absorbée par l'histoire, jte jure (alors que j'avais un peu peur vu la longueur au départ   ) j'en veux bien plus, will est passionnant
je l'm bcp bcp, et je vous ship déjà avec natsu, me décevez pas  
bref, cette fiche est folle, je te valide chat, pars donc t'amuser    
Afin de continuer ton voyage dans les meilleures conditions, il te faudra passer à la seconde étape de validation, l'impression de ton permis baguette. Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce bureau et de suivre chaque étape avec minutie. Tu trouveras d'autres informations précieuses dans ce département. En attendant de décrocher ton permis, tu pourras notamment créer des liens avec les autres membres de la communauté. Tu pourras également poster un scénario ou des pré-liens dans les parties adéquates, ou décider de commencer à RP. Pour le reste, tu n'as plus qu'à explorer. Le monde est entre tes mains, c'est à toi de le modeler à ta façon, de te l'approprier et de l'enrichir, de le colorer de tes propres mots, de tes propres idées. N'hésites tout de même pas à passer dans le flood pour te détendre entre temps, ce que tu pouvais faire, de toute façon, avant ta validation.

Nous sommes ravis que tu rejoignes les rangs de THVNDER, et espérons que ton séjour parmi nous soit des plus agréables. Fais attention au dragon qui dort, sur ta route.

_________________
both still pine for the other’s side spine, spoon as sleep starts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (( our doubts are traitors )) william   

Revenir en haut Aller en bas
 
(( our doubts are traitors )) william
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dietrich, William] Les pyramides de Napoléon
» Irish William (nouvelles)
» Interview de William "Massena" Rohr par AlexG
» [Tapply, William G.] Casco Bay
» William Regal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
t h v n d e r :: 
perfect places
 :: charas
-
Sauter vers: